Un service de location d’avions A380 !

La holding de leasing américano-irlandaise Amedeo ne trouvant pas preneur pour des locations sur une longue durée de ses Airbus A380, elle a tout bonnement décidé de revoir sa stratégie et d’offrir un système de location à l’heure de vol !

Cette adaptation lui a été inspirée par le modèle Airbnb.

La société espère ainsi renflouer ses caisses et développer sa clientèle par l’entremise de compagnies aériennes, mais aussi de structures comme Uber, Expédia ou Airbnb.

Cette nouvelle offre de service sera-t-elle utiliser pour desservir des compagnies telles qu’Expédia, Airbnb et autres ?

L’entreprise de leasing Amedeo se donne jusqu’à l’horizon 2023 pour faire du rêve de la location d’horaires de voyage, une réalité. Dans la même foulée, Mark Lapidus, le patron d’Amedeo, annonce la création d’un nouveau joyau aérien. Une façon d’apporter une bouffée d’oxygène à la compagnie en exploitant de façon optimum les Airbus A380.

Amedeo a acquis en 2014 une flotte composée de vingt gros porteurs A380 pour se lancer dans la location d’avions. Les affaires étaient très florissantes au départ avec ce grand avion, mais le triomphe du Superjumbo A380 s’est vite amenuisé.

Depuis lors, la compagnie mène des tractations pour convaincre les compagnies de louer les avions Amedeo.

Depuis deux ans, beaucoup d’eau a coulé sous le pont, mais pas une compagnie aérienne n’a répondu favorablement. Pour Mark Lapidus, pas question d’abdiquer.

Selon le PDG d’Amedeo, les nouveaux modèles répondent à une vision futuriste et un besoin de pérennité de l’entreprise. Le PDG d’Amedeo a confié au Figaro : « C’est aussi en partie lié aux difficultés que nous avons rencontrées ces deux dernières années pour vendre nos avions ».
Amedeo assume les charges de la création.

La trouvaille d’Amedeo est de proposer des heures d’aussi bien à des tour-opérateurs qu’à des compagnies aériennes. Amedeo propose cette solution à des agences de voyages en ligne. Le PDG d’Amedeo Mark Lapidus compte ainsi saisir l’opportunité de mettre sur pied un vaste réseau de compagnies de voyage interconnectées. Avis aux nostalgiques des vols charters mieux connus sous le vocable ACMI.

La société de leasing assure les compagnies qui entreront en partenariat avec sa structure qu’elles bénéficieront de la prise en charge de l’assurance, de l’entretien et même de l’équipage. La vision du PDG va au-delà d’un simple contrat de location, c’est un véritable package offert aux voyagistes et aux agences de voyages en ligne dans le cadre d’une collaboration fructueuse et non d’une rivalité. À titre illustratif, l’entreprise technologique Uber, pourra faire une offre complète à ses clients à moindre coût.

Des barrières réglementaires et économiques

La compagnie américano-irlandaise affiche l’ambition grâce à ce dispositif d’accroitre le taux de remplissage des avions, de développer à terme le temps de vol des A380 et d’amoindrir les coûts de location des A380.

Mark Lapidus espère par cette formule accélérer la croissance du marché de location de manière exponentielle. Sa vision corrobore l’étude de l’Insee, qui mise sur une expansion du marché de la location. Dans l’hexagone ce sont plus de 38 000 emplois qui ont été créés et, mais également des retombées économiques exceptionnelles.

Les barrières réglementaires et économiques pourraient mettre de l’eau dans le vin de Mark Lapidus. En réalité, la société de leasing a entamé des négociations avec ses potentiels clients. Ils apprécient toute l’idée à sa juste valeur, mais pensent que cette idée serait plus opérationnelle hors Union européenne. Les pourparlers continuent pour vaincre les obstacles et les plus septiques. Pour le moment, l’heure est à la création officielle de la compagnie aérienne Amedeo et à la bataille pour acquérir les autorisations de vol pour les destinations de prédilection.

Commentez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.