Un cottage Airbnb transformé en maison de passe: bizarre que ça n’arrive qu’à l’étranger :-)

Le site Fredzone relate l’histoire d’un cottage transformé en maison de prostitution à l’ “insu” de son propriétaire (on se croirait au bon temps des Guignols de l’info avec le fameux “insu de son plein gré” de la marionnette de Richard Virenque..).

L’affaire s’est passée à Cornish, où dans un cottage au prix de location très élevé (huit cent mille livres sterling), la police a déboulé et trouvé des prostituées en situation irrégulière et de nombreuses “traces” d’orgies..

Airbnb est accusé de ne pas vérifier suffisamment le “sérieux” des locataires..

Quelle hypocrisie non ?

Il est évident que la prostitution, et spécialement les étrangères venues en “tours” dans n’importe quelle capitale ne vont plus à l’hôtel et préfèrent de loin les systèmes comme Airbnb, accessibles depuis leur pays d’origine et que peuvent même réserver à l’avance leurs maquereaux.

Comment peut-on s’étonner d’un “Oh My God” de quelque chose qui est monnaie courante ?

Comme nous le disions dans un précédent post, nul besoin de 40 inspecteurs à la Mairie de Paris pour trouver la plupart des locations Airbnb douteuses.. Il suffit d’aller sur des sites comme 6annonce ou escortguide ou autres afin de trouver de multiples locations non déclarées ou Airbnb destinées aux mêmes usages que dans ce cottage anglais qui semble scandaliser tout le monde.

Les propriétaires qui louent régulièrement via Airbnb, à des jeunes filles venant tous les mois en France savent très bien de quoi il s’agit.

Airbnb, qui sait aussi la fréquence des locations et doit voir les locations par groupes, sait aussi très bien de quoi il s’agit.

Cessons de nous étonner de ce genre de choses; on se croirait revenus aux temps du Bois de Boulogne dont personne ne voulait dire qu’il était rempli de prostituées alors que le racolage était officiellement interdit..