Smovengo paiera 2 millions d’amende pour les retards du nouveau Velib

Le retard de déploiement du nouveau Vélib’ à Paris va coûter très cher à l’opérateur choisi pour remplacer JC Decaux.

En effet, les élus du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont annoncé avoir “décidé d’appliquer 1 million d’euros de pénalités à Smovengo pour le mois de janvier” et aussi pour février.

A noter qu’il s’agit a priori du montant maximum figurant dans le contrat que les ” élus tiennent fermement à faire appliquer les clauses du contrat “.

Ces pénalités doivent financer des compensations en faveur des abonnés, dont la gratuité en janvier et le fait que “les trajets au-delà de 30 minutes ne seront pas décomptés des bonus temps et ne seront pas facturés au-dessus de 1 euro” sauf que sans vélos, les usagers ne risquent pas d’avoir de vraies “compensations”.

En effet, les objectifs de stations annoncées sont loin d’être atteints et il suffit de voir le nombre de jours nécessaires pour créer une station, afin de comprendre que ce n’est pas avant plusieurs mois que les “nouveaux” velibs seront disponibles (1400 stations au minimum avec 20000 vélos dont 30% d’électriques). Voir  Panique chez les loueurs de vélos

Un comité des usagers va être mis en place pour “faire remonter leurs attentes et améliorer le service”. Une trentaine de personnes seront tirées au sort en février et un premier comité installé en mars.

On aurait pu croire que Smovengo allait se faire prendre des parts du marché par les loueurs sans bornes mais il semble que l’incivilité qui touche ces derniers les empêche de se développer normalement.