Quelles sont les notions techniques à connaître lorsqu’on débute la photographie ?

Vous souhaitez sans doute vous renseigner sur la photographie car c’est votre passion ou vous voulez en faire un passe –temps. Si vous avez déjà acheté un appareil photo, et même si vous n’en avez pas encore, quelques notions sont importantes à connaître avant de commencer à prendre vos premières photos.

Il faut en effet savoir comment manier l’appareil, utiliser ses différentes fonctions, savoir comment se servir de la lumière. Une fois ces notions apprises, vos photos seront nettement plus jolies et vous pourrez pleinement vous exprimer sans être découragé(e).

1) Le diaphragme

Le diaphragme est un élément très important de l’appareil photo. Il se trouve au niveau de l’objectif. Il est comme la pupille de l’œil humain, dans la mesure où il se ferme en cas de forte luminosité et s’ouvre en cas de faible luminosité.

C’est donc lui qui choisit la quantité de lumière que le capteur de l’appareil va recevoir. Le diaphragme est la pièce qui va vous permettre de travailler la lumière et les contrastes de vos clichés. Pour ceci, il faut connaître ses réglages possibles. Par convention, la valeur attribuée au au diaphragme correspond à la « dilatation de la pupille » : on entend par ici le rapport entre le diamètre du diaphragme et la longueur focal, qu’on peut appeler ouverture. Elle se note f/2., f/4.0, f/5.6… Les valeurs standard sont : f/1 – f/1.4 – f/2 – f/2.8 – f/4 – f/5.6 – f/8 – f/11 – f/16 – f/22 – f/32.

Entre chaque valeur f/1, la lumière entrante sera divisée par deux. Par exemple, f/1 fera passer deux fois plus de lumière que f/1.4. Le réglage de l’ouverture se fait facilement dans les réglages de l’appareil photo numérique.

2) La vitesse d’obturation

L’obturateur est le mécanisme permettant de laisser passer la lumière vers le capteur pendant une durée donnée. Mal maîtrisée, la vitesse d’obturation peut vous frustrer car elle peut gâcher vos photos. Si nous devions donner une définition de celle-ci, ce serait la suivante : c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement. Elle est exprime en seconde, et plus fréquemment en fraction de secondes. Les vitesses standard sont : 1 seconde, 1/2 sec, 1/4 sec,1/8 sec, 1/15 sec, 1/30 sec, 1/60 sec, 1/125 sec, 1/250 sec, 1/500 sec, 1/1000 sec, 1/2000 sec, 1/4000 sec, etc… Pour la modifier, cela se passe comme pour l’ouverture.

3) La sensibilité du capteur

La sensibilité correspond à la quantité de lumière dont le capteur a besoin afin d’être efficace. Elle s’exprime en ISO. Et ici aussi nous retrouvons un standard : 50 ISO, 100, 200,400,800… Plus le capteur sera sensible, moins il aura besoin de lumière, cela va de soi. Vous pouvez vous demander pourquoi avons nous besoin de capteur capables de descendre en sensibilité: Parce qu’il y a un compromis : en numérique plus la valeur ISO augmente, plus l’on s’éloigne de la sensibilité naturelle du capteur. Les capteurs actuels ont une sensibilité nominale (native) de 100 ou 200 ISO. Les autres valeurs de sensibilité sont obtenues par amplification du signal,ce qui finit par générer du bruit numérique dans l’image.