Mauvaises performances pour la location de voiture Autolib

Des années après l’installation d’Autolib à Paris et malgré toutes les promesses de réussite que l’entreprise Bolloré a répandu dans les médias et à la Mairie de la capitale, force est de constater que ce système de location de voitures électrique est en passe de devenir un échec retentissant.

Année après année, trimestre après trimestre, les autolibs de Bolloré n’ont jamais réussi à s’imposer hormis que sur les dizaines de places de parking qu’elles occupent.

La société de conseil 6-t a récemment encore publié une étude sur les Autolibs (voir https://6-t.co/barometre-autolib-octobre-2017/).

Concrètement, il ressort de cette étude que le nombre d’abonnés et de locations « Autolib » continue de diminuer.

Depuis novembre 2016, le nombre d’abonnements « 1 an » actifs en fin de mois a diminué chaque mois sans exception. Entre fin novembre 2016 et fin septembre 2017, soit une période de 10 mois, la baisse totale du nombre d’abonnements « 1 an » actifs est de 5,4 %.

Le nombre de locations aussi diminue, toutjours selon 6-t:

Et pourtant, déjà en 2016, certains disaient déjà qu’ Autolib était un gigantesque fiasco (http://www.lesinrocks.com/2016/12/21/actualite/panne-seche-france-autolib-gigantesque-fiasco-11895417/ )

Et à la base le nombre d’abonnés à Autolib n’a jamais été celui annoncé en promesse par Bolloré.

Par ailleurs, pour être rentable, un véhicule Autolib doit être utilisé 8 fois par jour or ceci n’est jamais arrivé, ce qui fait qu’Autolib occupe des dizaines de kilomètres de parking (gratuitement ?) à Paris.

Qui paie ? A priori le contribuable puisque le contrat passé par Bolloré avec la Mairie de Paris a prévu qu’au delà d’un certain niveau de perte (dépassé depuis longtemps: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/180-millions-de-deficit-pour-autolib-le-service-de-bollore-peut-il-etre-rentable-628911.html), c’est la Mairie qui paie. En bon maquignon, Bolloré charge donc la barque des pertes à Paris (https://www.alternatives-economiques.fr/autolib-etre-rentable/00077218 ).

Autre raté: Autolib devait faire baisser le nombre de voiture mais cet objectif là est aussi raté. En fait, Autolib prend des usagers des transports publics (http://transports.blog.lemonde.fr/2013/03/26/on-a-rate-lobjectif-autolib-ne-supprime-pas-de-voitures/ )

Il serait peut-être temps pour la Mairie de Paris d’être transparente sur Autolib non ?

1 commentaire

  1. Antoine