Locations saisonnières et assurances

Comment être sûr d’être protégé(e) quand on loue une maison ou un appartement en location saisonnière, durant les vacances ou pour un court terme ?
il faut tout d’abord savoir que la loi dit que l’assurance d’un bien immobilier destiné à la location saisonnière n’est pas obligatoire, ni pour le propriétaire, ni pour le locataire.
En théorie donc, rien n’oblige les propriétaires à assurer une maison ou un appartement. En pratique c’est quand même mieux.

Certains contrats d’assurance excluent même les locations saisonnières et il faut donc vérifier ceci auprès de l’assureur et au besoin, quand on est propriétaire, souscrire à des garanties supplémentaires comme :
– Garantie « pour le compte de qui il appartiendra » : avec ceci, le propriétaire est couvert pour tous les dommages que le locataire peut produire au bien ou à autrui pendant la période de location
– Garantie « abandon de recours » : avec ceci, sont couverts uniquement les dommages causés au bien par le locataire
– Garantie « recours contre le propriétaire » : elle permet au propriétaire de se couvrir contre les dommages que pourrait subir le locataire par manque d’entretien du bien.

Du côté du locataire, le propriétaire demande souvent à ce dernier une « attestation de garantie villégiature ».
Cette garantie est à demander par le locataire à son assureur. Il s’agit d’une extension de l’assurance multirisque habitation habituelle, notamment de l’assurance responsabilité civile, sur le lieu de vacances.
Ceci assure contre les dégâts et dommages physiques causés aux tiers, au bien en location ou à celui des voisins.
Certains contrats peuvent aussi gérer le vol d’affaires.
Si cette extension est standard pour la France et un bien « normal », pensez à bien vérifier si elle existe pour une location à l’étranger ou pour un bien atypique.
N‘oubliez pas non plus bien sûr l’état des lieux.