Les limites du coworking

Tout le monde connaît les We Work, Kwerk, Spaces et autres espaces de co-working de chaine qui sont arrivés ces dernières années en France. Après avoir fait ses preuves aux Etats-Unis, à San Francisco ou le concept est né, le co-working s’étend avec une augmentation de 750% de parts de marché en 5 ans. Mais au-delà de l’effet de mode, est-ce un concept qui convient à tous.

Les challenges du co-working

Certes il y a beaucoup d’avantages à quitter le bureau traditionnel pour le co-working mais après quelques années sur le marché on découvre un bilan mitigé et le réseau ne suffit pas à compenser ses difficultés.

Arrivée de grands groupes

Depuis l’arrivée de ce concept qui reste toujours une niche, beaucoup de grosses sociétés (Thales, Casino, Alibaba, BNP Paribas etc.) ont diversifié leur bureau et ont déplacé une partie de leurs équipes dans ces nouvelles structures. L’objectif : attirer une masse salariale plus jeune et diversifier leur cadre de travail.

Cette opportunité, certes intéressante pour les responsables de co-working, se traduit négativement sur la clientèle d’origine de ces espaces, à savoir les travailleurs indépendants et les start-up.

Ce berceau, qui propose à l’origine dynamisme et pluralité finalement devient un bureau « tendance » pour les sociétés en quête d’amélioration de leur image mais moins communautaire pour les autres petites structures présentes.

Des prix en augmentation

L’irruption de nouveaux lieux, tel que le we work LaFayette, Kwerk Haussmann toujours plus grands et offrant toujours plus d’options font augmenter les prix des stations (privés ou open). Votre offre mensuelle vous coûtera bien plus cher selon la localisation et les services.

Un brouhaha ambiant

Qui dit espace plus grand dit plus d’open space et donc plus de bruits. Effectivement l’augmentation de la clientèle créée beaucoup plus de va-et-vient. Le brouhaha ambiant peut devenir fatiguant et la seule réponse à ce problème : des écouteurs afin de se mettre dans sa bulle.

 

Il s’agit de trouver un équilibre

Tout dépend de ses attentes et de la taille de son équipe. Il est certain que dans certains cas, un bureau traditionnel sera probablement moins cher qu’un coworking space mais quelles sont vos attentes ?

Quelle est votre audience ?

Si vous cherchez une vitrine pour vos rendez-vous pro, les salles de réunion, certes chères (20-30E par heure), seront équipées dernier cri et l’accueil de vos invités sera chaleureux et convivial.

Pour votre équipe, une ambiance communautaire les dynamisera avec certes quelques pause-café supplémentaires mais une ambiance décontractée et bon enfant.

Le service clé en main c’est pratique

Le service clé en main à ses avantages ! Un problème technique ? Le responsable de la communauté s’occupera de vous dans l’instant et règlera votre problème dans les plus brefs délais. Plus besoin de gérer l’intendance pour l’administratif (imprimante, fourniture bureaux, Internet etc.), tout est fourni dans le forfait.

Des co-working à taille humaine

Au delà des concepts de we work ou « co-working de chaine » qui reste de grosses structures, vous pouvez trouver des environnements à « taille humaine » qui rempliront vos attentes à savoir : un peu de réseau, une vie communautaire, un bureau avec imprimante, boissons en libre-service et des start-up dynamiques qui vous stimulent au jour le jour. A noter qu’un espace de co working indépendant est 25% moins cher qu’un co-working de chaine (de 400E à 500E).

Si ce concept vous intéresse, cliquez ici pour découvrir les différentes offres sur le marché.