Airbnb, une location qui favorise proxénétisme et prostitution?

Eh oui, c’est un problème que la France semble avoir du mal a résoudre.   Un système de location en ligne, des propriétaires offrant des options de coffre pour clés pour ne pas avoir à se déplacer, voilà une recette parfaite pour qu’un locataire ne rencontre jamais personne lors de sa location sur des sites du type Airbnb.

Système pratique pour les propriétaires toujours en vadrouilles mais favorisant les personnes sans scrupules, les proxénètes ont maintenant une opportunité en or pour faire leur business en toute discrétion et tranquillité. Une fois que le locataire est dans l’appartement il n’a que peu de contact avec le propriétaire.

Une inquiétude grandissante à Paris

Depuis peu Paris se soucie de cette nouvelle forme de proxénétisme résultant de cette nouvelle forme de location et des nouveaux moyens mis à disposition aux particuliers intéressés par la location saisonnière.

Le 8 janvier dernier, trois personnes ont ainsi été interpellées pour proxénétisme.

Une femme de 30 ans, son mari de 35 ans et un chauffeur VTC. Ils avaient organisé un réseau de prostitution bien rodé en passant par le site Airbnb. Les trois suspects avaient déjà eu des ennuis avec la justice pour divers faits tels que séquestration, enlèvement et escroquerie.

Une bonne organisation

Le couple s’occupait de toute la logistique, location du bien et recrutement des prostituées. La location était toujours pour de courte de durée. Une fois le bien validé sur le site, ils passaient leur petites annonces sur Internet et s’occupaient d’organiser les rendez-vous avec les prostituées d’origine roumaine. Le troisième individu (chauffeur VTC) s’occupait de transporter le couple à leurs divers lieux de locations pour collecter l’argent. Ces sommes pouvant atteindre jusqu’à 300 euros. Le chauffeur avait une commission de 50% sur les bénéfices.

La brigade de répression du proxénétisme les a interpellés dans le 9e arrondissement de Paris.

Voir aussi

Comment éviter de louer votre appartement à une prostituée ou un mac ?

Un cottage Airbnb transformé en maison de passe: bizarre que ça n’arrive qu’à l’étranger 🙂