Voyage autour de la Terre: Partie 2

Besoin de vacances ? Même si l’été est arrivé depuis maintenant 2 semaines, difficile encore de faire bronzette et d’aller se baigner. Du coup, en attendant de pouvoir fanfaronner en maillot de bain sur la plage, on continue de chercher les plus beaux endroits sur Terre.

Après avoir vu quelques-uns des plus beaux endroits d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord et d’Afrique, nous continuons aujourd’hui notre voyage en se dirigeant vers l’Asie et l’Océanie. Encore une fois, les décors sont magnifiques, et sont pour la plupart naturels : l’homme n’est jamais intervenu pour créer ces endroits paradisiaques.

Moyen-Orient

 

Les piscines de Pamukkale en Turquie : 
Pamukkale signifie : château de coton. Ce paysage impressionnant aux allures de glaciers s’est formé grâce aux 17 sources chaudes qui s’écoulent des entrailles de la montagne. Ce phénomène naturel a laissé des couches blanches sur la pierre, ce qui donne à la montagne une apparence de  chute d’eau gelée. Et au sommet de la colline de Pamukkale, se trouve la célèbre « piscine de Cléopâtre ».

 

Les lacs salés multicolores de l’Ile de Socotra au Yemen :

D’incroyables marais salants naturels se situent entre Hadibo et Qalansiya. Dans ces « salt pans », le résultat des différents niveaux d’évaporation et de concentration en algues offre un paysage aux couleurs vives !  La couleur indique la salinité des bassins, la teinte se modifiant en fonction de celle-ci. Les plus salés développent une algue rouge vif, les moins salés se teintent de vert émeraude ou encore d’un jaune orangé.



Asie

Les rizières d’Ubud à Bali en Indonésie :

Cette région abrite des panoramas de rizières sublimes, au milieu d’une jungle dense déployant une verdure luxuriante. Tegalalang est l’endroit le plus célèbre de ce petit Paradis. A 600 m au-dessus du niveau des mers, ce village offre une vue imprenable sur les terrasses de riz et la jungle à perte de vue.

 

Les chutes Pongour au Viêtnam :

Situées au Viêtnam, les chutes Pongour  se déploient à 40m de hauteur en un magnifique arc de cercle long de 150 m, et le fracas de l’eau qui tombe dans le grand lac en contrebas produit un bruit sourd qui résonne à des kilomètres. En tout, on trouve 7 étages à cette chute.

 

Le stuppas de Bagan au Myanmar : 

Bagan est le plus grand foyer de temples bouddhistes. Pour visiter ce site, vous louerez un vélo ou une calèche. Si les temples les plus célèbres attirent les foules au coucher du soleil, vous parviendrez à vous retrouver seul dans l’immensité de ce site exceptionnel.

 

Le Relief Danxia en Chine :

Le relief Danxia de Chine….Paysage unique et impressionnant, qui ressemble à un décor synthétique à cause de ses couleurs surréalistes. Des montagnes bariolées  comme peintes à la gouache avec les couleurs primaires : du rouge, du jeune, du bleu…

 

Le Mont Tianzi de Zhangjiajie en Chine :

Tianzi Shan, «la montagne du fils du ciel» est un pic colossal qui grimpe à plus de 1250 mètres au cœur des montagnes de Zhangjiajie, surnommées les «premières montagnes étranges de Chine ». Un téléphérique conduit au sommet de la montagne et les promeneurs peuvent admirer la magie du décor de tout là-haut. Du sommet de la montagne, on peut contempler les nombreuses vallées entourant les monts Tianzi dont le paysage étrange s’étend sur une surface de 65 km.

Le cratère Darvaza au Turkménistan :

En 1971, dans le désert de Karakoum, des géologues soviétiques ont effectué un forage d’exploration gazière à Darvaza.  Par erreur une cavité remplie de gaz naturel a été perçée. Le sol s’est effondré sous leurs pieds, les entraînant inéluctablement vers la mort et libérant un gaz inflammable. Cet incident a alors laissé place à uncratère de 60 mètres de diamètre et 20 mètres de profondeur. Les ingénieurs ont alors décidé de mettre le feu au gaz pour réduire les risques de pollution et d’intoxication.​ Il était prévu que l’incendie ne dure que quelques semaines… Mais près de 45 ans plus tard, le cratère brûle toujours !​​​​

 

Océanie

 

Le Lac Hillier de Middle Island, Australie : 

Ce lac est ouvert à la baignade, la teinte inhabituelle ne présentant aucun danger. Pour ajouter à la beauté du spectacle, il est entouré par un banc de sable et une dense forêt d’eucalyptus … Une étroite bande de dunes de sable couverte par la végétation sépare le lac de l’océan Austral. La couleur rose est permanente, elle ne change pas lorsque l’eau est prélevée dans un récipient. D’autres lacs salés possèdent une couleur à dominante rose mais jamais de façon aussi prononcée et permanente que le lac Hillier. Les scientifiques s’arrachent d’ailleurs  les cheveux à son sujet ! Les eaux refusent de virer au bleu ou au vert comme c’est le cas dans tous les lacs similaires. Bien que la source de cette teinte surréaliste n’ait pas été définitivement prouvée, elle est de toute façon une résultante de la présence du sel et des micro-organismes.

Le bain du diable en Nouvelle Zélande :

 

Le bain du diable, vert pistache, se trouve à Waiotapu  (« les eaux sacrées » en Māori). Ce lac d’une couleur extra-terrestre est situé à l’extrémité sud du Centre volcanique d’Okataina, à 30 kms au sud de Rotorua en Nouvelle-Zélande.

 

 

 

Voilà de quoi vous donner des idées pour vos prochaines destinations de vacances. Mais attention, ces lieux sont pour la plupart connu des touristes qui se précipitent pour les voir et les prendre en photo ! Du coup, il peut y avoir du monde à certains endroits.
Dans le courant du mois, un autre dossier spécial « Les plus beaux endroits de la Terre » sera consacré uniquement à l’Europe. En attendant, bonnes vacances à ceux qui partent !