Le blog de e-loue

Vers la fin de la consommation collaborative en France ?

Un reportage ne nous a pas échappé ce week-end, samedi soir au journal télévisé de TF1, intitulé « La location meublée sème la zizanie dans la capitale ». Ainsi la mairie de Paris souhaiterait interdire la location saisonnière courte durée, notamment entre particuliers, sous prétexte que les appartements qui se louent de courte durée sont autant d’appartements qui ne peuvent pas être loués en longue durée aux Parisiens. Alors oui Mr Bertrand Delanoë il est vrai qu’il y a un problème et manque de logements sur la capitale. Mais en même temps alors que l’économie du partage se développe très rapidement partout dans le monde, que des centaines de sites de location entre particuliers ont fleuri partout dans le monde, qu’une société comme Airbnb a d’ailleurs levé plus de 100 millions de dollars aux Etats-Unis récemment, pourquoi une nouvelle fois la France doit se faire remarquer en freinant l’expansion de cette nouvelle économie plutôt qu’en l’encourageant comme le font de nombreux Pays ?
Cela parait incroyable que plus de 200 parisiens aient reçu un avertissement du fait qu’ils louent leur appartement. Ne peut-on pas utiliser un bien qu’on possède de manière libre ?
Oui c’est vrai qu’il y a certaines règles à respecter, que malheureusement plusieurs sites trop amateurs ne font pas : TVA sur les commissions de transactions, déclarer les revenus, etc.

Aussi la ville de Paris est bien contente d’être une des villes les plus touristiques du monde, et les touristes doivent bien être logés. Parfois les hôtels sont complets, ou trop chers. Aussi créer du lien social n’est-il pas louable ? Permettre de générer des revenus complémentaires qui pourront être réinjectés dans l’économie (augmentation du pouvoir d’achat), n’est-ce pas un facteur de reprise de la croissance ?

Nous en appelons donc à tous les acteurs de la consommation collaborative en France pour s’unir face aux pouvoirs publics, et notamment la Mairie de Paris actuellement. Et enfin en cette période d’entre deux tours, nous en appelons à la responsabilité des deux candidats encore en liste, Mr Nicolas Sarkozy et Mr François Hollande, afin de promouvoir l’économie de fonctionnalité en France, plutôt que de la freiner.

Rechercher dans le blog