Pour une économie partenariale

Depuis la fin d’année, est paru un livre très intéressant, initulé Développement durable : l’avenir des PME – Pour une économie partenariale. Ce livre, édité par l’Afnor, a été écrit par Karin Boras.

L’économie de fonctionnalité et l’exemple d’e-loue y sont abordés. On peut par exemple y lire:

« ¨ Comment vont payer vos clients ?

Dans l’avenir, en fonction de votre produit, comment pouvez-vous aider vos clients à payer votre produit : en innovant sur la location, en favorisant le financement, en modifiant la structure de distribution-vente ? Et si vous vous payiez en rentes sur les économies réalisées par votre produit ? Et si vous repreniez vos produits pour les revendre en occasion-recyclage ? Et si vous coupiez en deux votre produit : une partie-base de votre produit achetée et une partie louée qui sera à remplacer en fonction des besoins, créant ainsi un nouveau type de fidélisation ?

Si c’est un produit de pénurie, comment faire pour se partager la rareté : fabriquer en entier le produit ; laisser une partie à faire par l’utilisateur ; changer le mode de distribution ?
¨ Ce qui compte, c’est l’usage pas la propriété

L’usage d’un produit peut être occasionnel, son entretien peut être couteux, et les couts dérivés importants. Dans une société d’une part qui va apprendre à compter plus encore, et à rationnaliser ses dépenses, et d’autre part, qui va apprendre à vivre avec des ressources naturelles limitées, la location d’usage est destinée à se développer.
La location permet d’éviter la surconsommation

L’évolution de l’usage se dirige donc vers une économie de fonctionnalité : le consommateur souhaite avoir l’usage du produit, mais pas la propriété du produit.

Ainsi il utilise un service de mobilité, mais n’achète pas une voiture : il pratique le co-voiturage ou la location provisoire.

Exemple de e-loue.com qui est une jeune entreprise qui propose aux entreprises et aux particuliers de louer ce qu’elles achètent traditionnellement. Elle met en relation les propriétaires et les loueurs sur un territoire donné. Cela permet d’augmenter le pouvoir d’achat des propriétaires-loueurs rentabilisent leur investissement et des locataires font des économies. Vous voulez louer une chèvre pour tondre votre jardin ?Une perçeuse pour vos travaux annuels ? »
Aussi si le sujet de l’économie partenariale vous intéresse, il y a un blog associé à ce livre.