Le blog de e-loue

Lancement du BETC Startup Lab

Sous le parrainage de Carole Zibi ( responsable développement Europe de LinkedIn), BETC lance le BETC Startup LAb, afin d’accompagner des startups sur des problématiques de marque, business model et développement. Les 4 startups choisies sont e-loue, vestiaire de copines, MyLittleParis et Supermarmite. Nous sommes très heureux de participer à ce projet et ne manquerons pas de vous parler des résultats de l’accompagnement.

La presse est très nombreuse a en parler aujourd’hui. Le figaro a  annoncé hier en exclusivité le lancement, voci l’article:

My Little Paris, Super Marmite, Vestiaire de copines et e-loue participeront au premier BETC Start-up Lab.

COMMUNICATION La conférence e-G8 aura débouché sur au moins deux choses : la déclaration de Deauville et… le BETC Start-up Lab. C’est, en effet, lors de cette grand-messe du numérique, qui s’est tenue en mai dernier à Paris, que Raphaël De Andreis, président de l’agence BETC Euro RSCG (Havas), et Carole Zibi, qui accompagne le réseau social LinkedIn dans son développement en Europe, ont eu l’idée de rapprocher l’univers de la publicité et des entrepreneurs du Web.

Le résultat est une cellule de conseil stratégique et créatif destinée aux start-up, le BETC Startup Lab.

Pendant un trimestre, quelques jeunes pousses du Web sont conseillées par des experts de l’agence de publicité sur des problématiques de marque, mais aussi de modèle économique ou de développement.

Quatre start-up ont été retenues pour participer à la première édition de ce laboratoire : My Little Paris, qui édite la newsletter éponyme, Super Marmite, un réseau social pour partager des plats faits maison, Vestiaire de copines, site de dépôt-vente communautaire, et e-loue, un site de location entre particuliers.

« Il s’agit d’aider les start-up à devenir des marques. C’est important pour leur développement et garantir leur valeur future », explique Raphaël De Andreis.

Un service comme My Little Paris peut ainsi gagner à communiquer sur son expertise – « dénicheuse de bon plan » – plutôt que sur son ton, qui risque d’être balayé par un concurrent.

Investissement d’avenir

Pour Fany Péchiodat, fondatrice de My Little Paris, cette expérience sera aussi l’occasion de trouver le « fil rouge » qui guidera son entreprise, alors que My Little Paris se décline désormais en My Little Wedding, My Little Kids, etc.

La problématique est différente pour Vestiaire de copines, qui va chercher à exporter sa marque auprès d’un public anglophone.

Pour BETC Euro RSCG, cette expérience est un aussi un important investissement d’avenir. « Cela renforce l’agilité numérique de l’agence, souligne ainsi Raphaël De Andreis. Les start-up n’ont pas la même culture et le même fonctionnement que nos clients actuels. Or, cette nouvelle génération d’entreprises sera celle pour laquelle nous travaillerons demain. »

Le BETC Start-up Lab sera animé par Clarisse Lacarrau, directrice adjointe du planning de BETC, et Olivier Vigneaux, directeur général de BETC Digital, à qui il incombe de distiller ce nouvel esprit à travers les équipes de l’agence.

 »

Ecrit par Marie-Catherine Beuth

 

Rechercher dans le blog