Candidat 27 : Bref, je suis allé sur e-loue…

Samedi, je me suis levé après avoir entendu mon téléphone sonné. J’avais 1 rappel de tâches, 1 appel en absence et 1 message sur mon répondeur.

Sur le rappel, il y avait écrit : « Fête de départ de Kevan. M’occuper du barbecue. Rdv chez Christelle à 18h, ne pas oublier !! ».

J’avais oublié. Il était 14h30, je me suis dit: « je suis mort, Kevan va me tuer et il aura raison. »

Puis je me suis rappelé qu’un pote m’avait dit qu’on pouvait tout louer sur internet.

Je suis allé sur internet: j’ai tapé « louer+amis+fête+barbecue », je suis tombé sur 10 sites sur la détresse psychologique, 20 sites pour adulte, 5 vidéos de types qui faisaient la fête déguisés en chipolata et en haut de la liste: e-loue.com.

Je suis allé sur e-loue, j’ai tapé: « appareil photo puis barbecue puis accessoires de fête« .

J’ai regardé où était les objets sur la carte, il était 16h30, j’ai vu que les loueurs était tous dans le quartier, j’ai lancé l’appli sur mon téléphone, j’ai géolocalisé mes sauveurs et je leur ai tous donné rdv à 17h au petit café du bout de la rue, celui où j’avais croisé cette fille.

J’ai pris une douche, je me suis rappelé que le thème de la soirée était le surf, je me suis habillé en chemise hawaïenne et short de bain. J’ai pris le vieux caddie qui n’avait pas servi depuis mon déménagement et je suis sorti pour aller au café.

Je suis arrivé au café.

Là il y avait : le type que je croise dans le bus tous les matins, la vieille dame que je croise sur le chemin de la laverie tous les samedis et un type en costume qui habite dans mon immeuble.

Le type du bus m’a remis le barbecue, il m’a dit qu’il était électrique, qu’il y tenait beaucoup et que si je le cassais je paierais.

La vieille dame m’a filé un appareil numérique ultra sophistiquée, elle m’a parlé de pixels et de diaphragme. Je me suis dit qu’elle avait 20 ans dans un corps de 80. Elle a ajouté: « J’y tiens beaucoup, si vous le cassez, vous paierez ».

Le type en costume a sorti une poupée gonflable gonflée, un énorme sachet avec des cotillons, des sarbacanes et des sifflets.

Il m’a regardé, je l’ai regardé, j’ai regardé la poupée gonflable, je l’ai regardé, il a regardé la poupée, il a regardé ma chemise et mon short, il a dit:  » c’est bon ? ».

J’ai pris la poupée et le sachet, l’appareil et le barbecue. J’ai tout mis dans le caddie. La poupée dépassait la bouche ouverte. Je suis sorti du café, j’ai croisé la fille qui rejoignait des amies à elle. Je l’ai évité, j’ai voulu appeler Christelle pour passer directement.

Du coup, j’ai écouté le message sur mon répondeur: c’était Christelle qui me disait que Kevan restait une semaine de plus et que la fête se ferait samedi prochain.

Je me suis retrouvé seul en chemise hawaïenne, une poupée gonflable installée sur mon sofa avec mon barbecue d’intérieur, j’ai pris une photo pour immortaliser le moment.

Ecrit par @Zac Iochem pour e-loue