L’article du Dimanche : le phénomène des colocations

Très répandue en Amérique, Grande-Bretagne et les pays nordiques, la colocation se répand de plus en plus en France. Ce nouveau phénomène vient peut être de la fascination pour des séries comme Friends ou le film l’Auberge espagnole où les colocataires prolongent le plaisir des soirées et de l’insouciance. Il s’agit en effet d’une impression de jeunesse, similaire à la vie de famille, à la différence près qu’on peut choisir ses colocataires.
Selon l’Institut Ipsos, 17% des français ont connu la colocation, soit pour diminuer les couts du loyer, soit pour le cote convial et la peur de la solitude. 36% des jeunes et des diplômés (bac+3) sont ceux qui ont le plus d’expérience dans la colocation trouvant que ce soit un bon moyen de se faire des amis, de partager la culture d’autres nationalités, puisque très souvent les étudiants étrangers y ont recours.
Le prix des loyers étant très élevés dans les grandes villes, certains salariés n’ont pas d’autre choix que d’y recourir. Ce système est certainement apprécié des étudiants pour une vie sociale épanouie et l’absence de l’isolement mais lorsque ce n’est pas un choix mais une nécessité financière, elle est souvent difficile à vivre. Aussi vivre avec une personne jusqu’alors inconnue en permanence peut très vite s’avérer difficile.
Des sites pour trouver des colocations en France se développent, nous pouvons citer par exemple colocation.fr, cherchecoloc.com, recherche-colocation.com, ou koloc.org.

coloc